Covoiturage : la Métropole championne de France

ModeImprimer

Avec plus de 44 656 trajets toutes plateformes confondues réalisés en juillet 2023, la Métropole Rouen Normandie est encore une fois le premier territoire de France en matière de covoiturage après l’Île-de-France, devant la Métropole de Montpellier et la Métropole de Nantes.

Soulageant à la fois le climat et le porte-monnaie des usagers, le covoiturage est l’une des solutions privilégiées par la Métropole Rouen Normandie dans ses investissements. Un exemple d’impact de cette pratique : près de 20 000 pleins de carburant ont été évités le mois dernier en France grâce au covoiturage.

Klaxit : 39000 covoitureurs actifs en juillet 2023, contre 11000 l’an dernier

Face au constat qu’une majorité de trajets domicile-travail reliaient des pôles pré-identifiés entre eux, la Métropole Rouen Normandie a décidé dès 2020 de mettre en place un service de covoiturage dédié par l’intermédiaire de la plateforme Klaxit. Le service continue son envolée, avec 53 000 inscrits en juillet 2023 contre 18 000 en juillet 2022, et près de 39 000 covoitureurs actifs, soit plus de 3 fois plus qu’en juillet 2022.

Le 6 février dernier, la Métropole Rouen Normandie votait des mesures de régulation permettant de garantir du bon usage du dispositif :

  • Gratuité pour les passagers sur les trajets inférieurs à 30km, payant au-delà,
  • Rémunération des conducteurs à 1,50 euros / 3 euros au lieu de 2 euros / 4 euros auparavant,
  • Rémunération du conducteur par les passagers pour tous les trajets le long des lignes TEOR et Métro (origine destination dans une zone de 400 mètres de part et d’autre des lignes transports en commun armature) en lieu et place de la rémunération par la Métropole.

En avril, la collectivité mettait également en place le plafonnement de la rémunération à 150 euros / mois / conducteur.

Ces mesures de régulation fonctionnent ! Depuis leur mise en place, les trajets de plus de 30km ne représentent plus que 6% du volume total (contre 28% avant la mise en œuvre, au 27 février). Le kilométrage moyen par trajet est passé de 26 à 18km avec un volume de trajets mensuels divisé par 2, avec pour autant toujours plus de bénéficiaires du dispositif.

Covoit’Ici

Covoit’Ici est la seconde solution de covoiturage mise en place par la Métropole Rouen Normandie. En partenariat avec l’Agglo Seine-Eure et avec la Communauté de Communes Caux-Austreberthe, les arrêts Covoit’Ici de-Reuil, Barentin et Rouen permettent depuis 2022 à plus de 250 usagers de partager leur voyage sur des trajets fixes.

Le principe est simple : les inscriptions se font en ligne, sur une plateforme mettant en relation le conducteur et le passager. La rémunération des conducteurs est prise en charge par les collectivités locales, en fonction du nombre de passagers et dans la limite de deux trajets par jour.


Ligne Rouen → Val-de-Reuil

Ouverte entre mars et avril 2022, la première ligne du dispositif totalise aujourd’hui 2514 inscrits dont 26 actifs, et 3242 trajets covoiturés ont été réalisés depuis plus d’un an.

En septembre 2023, il est prévu de déplacer l’arrêt Orléans à Rouen, perturbé en raison des travaux du Quartier Flaubert. Afin d’apporter plus de confort et sécurité aux usagers installés sur la droite du bâtiment principal, présentant les avantages suivants :

  • Être plus visible par les automobilistes car plus éloigné du carrefour (Bd Jean de Béthencourt / Quai Cavelier de la Salle et Av Jean Rondeaux),
  • Réaliser un marquage au sol car l’emplacement sera pérennisé, ce marquage permettant un meilleur respect de la place réservée aux covoitureurs,
  • Être plus confortable pour les passagers en attente, en installant un assis-debout et s’il y a suffisamment de place, un auvent.

Covoit’Ici lance la grande opération « Super passager » en septembre 2023 afin de récompenser les passagers les plus assidus de la ligne Rouen - Val de Reuil et sensibiliser à ce dispositif en développement constant.


Ligne Barentin → Rouen

Ouverte entre octobre et novembre 2022, la seconde ligne Covoit’Ici, reliant Barentin et Rouen, cumule 982 inscrits dont 104 actifs, et 112 trajets ont été réalisés en covoiturage.

En septembre 2023, il est prévu de déplacer l’arrêt Pasteur à Rouen, perturbé depuis le printemps par l’aménagement d’une piste cyclable sur le Mont-Riboudet, permettant les avantages suivants :

  • Être plus visible par les automobilistes car il sera situé au plus près de la voirie, et pas au niveau de la contre allée comme actuellement.
  • Bénéficier d’un marquage au sol car l’emplacement sera pérennisé, ce marquage permettant un meilleur respect de la place réservée aux covoitureurs,
  • Être plus confortable pour les passagers en attente en installant un assis-debout,
  • Intermodalité avec TEOR et la navette fluviale,
  • Emplacement plus proche des générateurs de trafic et moins routier.

 

Aidez-nous à améliorer notre site

Astuce : pensez à utiliser notre moteur de recherche !

CAPTCHA
17 + 2 =