La nouvelle ligne T5 prend le départ

ModeImprimer

Après 2 ans de concertation et de participation citoyenne, la Métropole Rouen Normandie va commencer les travaux de la future ligne T5. Le chantier va se dérouler en plusieurs phases pour s’achever à l’automne 2025. Début des travaux le lundi 6 novembre.

 

Plan du tracé de T5

 

Cette nouvelle ligne de TEOR, permettra de relier Mont-Saint-Aignan, depuis le terminus de T1 (Mont aux Malades) en passant par le Campus jusqu’à Saint-Sever Nouvelle Gare, en desservant la rive gauche de Rouen, notamment le Quartier Flaubert et la liaison avec le Métro à la station Joffre-Mutualité.

Ce projet T5, Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), facilitera la desserte en transport en commun de la Cité Universitaire de Mont-Saint-Aignan, en venant soutenir la ligne T1 sur ce secteur, et permettra de rejoindre la rive gauche sans passer par la station centrale du Théâtre des Arts et desservira également le futur Centre de Congrès de la Métropole Rouen Normandie.

Pourquoi une ligne T5 ?

Depuis plusieurs années, la Métropole met tout en œuvre pour rendre son territoire plus accessible et plus vert. Dans de multiples domaines, elle développe des actions pour limiter son impact écologique tout en améliorant son cadre de vie.
En matière de déplacement, elle est notamment pionnière sur plusieurs domaines. 
Avec pour objectif de proposer une alternative à l’usage de la voiture (un report modal de 30 % sera recherché sur la partie du centre-ville de la rive gauche afin de répondre aux objectifs du Plan Climat Air Énergie Transports), la Métropole souhaite créer une nouvelle ligne pour répondre aux enjeux climatiques et anticiper le développement de son territoire.

La création de la ligne T5 est rendue nécessaire par plusieurs facteurs :

  • La forte croissance des effectifs d’étudiants sur le campus universitaire de Mont Saint Aignan,
  • La saturation de la ligne T1 aux heures de pointe et dont il n’est pas possible d’augmenter les fréquences,
  • La saturation du principal nœud de correspondance du Réseau Astuce : la station Théâtre des Arts
  • La perturbation du tronc commun du réseau historique de TEOR (T1, T2, T3) entre le Pôle d’échange multimodal du Mont-Riboudet et le CHU Charles-Nicolle,
  • La desserte du Quartier Rouen Flaubert qui à terme recevra 15 000 personnes,
  • L’augmentation des demandes de liaisons entre les 2 rives,
  • La desserte et revitalisation par l’embellissement des quartiers Ouest, Saint-Sever et Clemenceau,
  • La desserte de la future gare d’agglomération sur la rive gauche de la Seine dans le cadre du projet Saint-Sever Nouvelle Gare.

La ligne T5 permettra de répondre à ces enjeux majeurs pour le territoire :

  • Seconder la ligne T1 pour desservir la Campus universitaire et renforcer la fréquence,
  • Créer une nouvelle liaison entre les 2 rives,
  • Optimiser le Pôle d’échanges multimodal du Mont-Riboudet,
  • Créer un lien direct entre les quartiers Ouest, Rouen Flaubert, Luciline et Constantine,
  • Créer un lien direct entre la rive droite et le quartier Rouen Flaubert, Saint-Sever et la nouvelle gare,
  • Améliorer la qualité des espaces publics dans les quartiers Saint-Sever, Orléans et le Cours Clemenceau,
  • Relier les 3 polarités Luciline, Rouen Flaubert et Saint-Sever Nouvelle Gare tout en reconquérant les espaces portuaires et industriels et redynamiser le centre-ville rive gauche de Rouen.
Un projet concerté

Dès le démarrage des études pour définir les aménagements de la future ligne T5, en octobre 2021, la Métropole Rouen Normandie a proposé un dialogue citoyen sur le projet.

La concertation a permis un échange constructif entre les usagers, les habitants, les maîtres d’œuvre et les élus. 
Une importante participation citoyenne a permis de co-construire, au plus près des attentes, cette future ligne à travers des questionnaires, une carte participative, des rencontres de proximité, des balades urbaines et des ateliers participatifs.

Des adaptations du projet ont été validées par les élus pour prendre en compte certaines demandes dont notamment l’agrandissement du parc d’Iberville, sur le boulevard d’Orléans.

 

Des travaux en plusieurs phases

 

Le chantier se déroulera en plusieurs phases pour s’achever à l’automne 2025.

Du 6 novembre 2023 à fin mars 2024

Détails des travaux de cette première phase :

  • Réalisation de cheminement piétons, de trottoirs,
  • Espaces publics requalifiés et élargis quand c’est possible,
  • Création de piste cyclable bidirectionnelle facilitant la circulation des vélos entre la place Carnot et l’avenue Jean Rondeaux via le Cours Clemenceau, la place Carnot et le boulevard d’Orléans,
  • Désimperméabilisation des sols non destinés à une circulation quelconque (modes doux, voiries),
  • Agrandissement du parc d’Iberville, sur le boulevard d’Orléans,
  • Création de la plateforme T5 et ses quais de stations végétalisés,
  • Reprise des voiries et de leur structure,
  • Rénovation et renouvellement des réseaux métropolitains (Eau Potable, Assainissement/Réseaux de chaleur).

La desserte locale et les accès aux zones de stationnement seront maintenus et une déviation sera mise en place par les rues Saint-Sever et Arago.
La circulation sur le Cours Clemenceau se fera uniquement dans le sens Est/Ouest (Saint-Sever vers Joffre). Les accès aux commerces, à la cité administrative ainsi qu’à l’hôtel du Département seront maintenus.

Consultez le plan de travaux et de circulation de cette zone.

Les travaux T5 sur le boulevard d’Orléans débuteront en février 2024.

 

Financement du projet :

Financeurs du projet T5

 

Aidez-nous à améliorer notre site

Astuce : pensez à utiliser notre moteur de recherche !

CAPTCHA
7 + 3 =