Zone à Faibles Émissions mobilité

Modifié le 30/09/22
Body
zfe

Mieux respirer au sein de la Métropole Rouen Normandie, un objectif partagé

Une Zone à Faibles Émissions mobilité (ZFE-m) est un secteur géographique défini où la circulation des véhicules les plus émetteurs de polluants atmosphériques est encadrée voire interdite.

Parce que l’air est un bien indispensable à tous, il nous faut tout faire pour le préserver. La Métropole a pour ambition de réduire fortement la pollution atmosphérique sur son territoire et vise les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à l’horizon 2030.

Réglementairement imposée par l’État, une ZFE-m est en place sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie.

Depuis le 1er septembre 2022, elle concerne tous les véhicules, y compris ceux des particuliers (voiture, utilitaire léger, bus, poids lourds …), ayant des vignettes Crit'Air 4, 5 ou non classés. Ces véhicules ne pourront plus circuler dans la zone (sauf dérogations spécifiques), 24h/24 et 7j/7. Les véhicules de catégorie L (deux roues, tricycle ou quadricycle motorisés) bénéficient d'une exemption temporaire jusqu'au 31 août 2023.

La ZFE-m : qui, quand et où ?
Qui est concerné depuis le 1er septembre 2022 ?

La ZFE-m s’étend depuis le 1er septembre 2022 à tous les véhicules y compris ceux des particuliers (voiture, utilitaire léger, poids lourd, autobus, autocar …) afin de faire disparaître les dépassements de seuils de polluants engendrés par le trafic routier. À noter que les véhicules motorisés suivants : scooter, moto, tricycle motorisé, voiture sans permis, quad (catégorie L) bénéficient d'un délai d'un an pour se mettre en règle, soit avant le 1er septembre 2023.

Sauf dérogations spécifiques, la circulation et le stationnement dans la zone ne seront plus possible aux véhicules avec une vignette Crit’Air 4 ou 5 ou « non classé » soit :

   
Pour un deux roues, un tricycle, un quadricycle à moteur, un cyclomoteur, un motocycle :

  • Norme Euro 2 ou inférieure ou une 1ère immatriculation avant le 1er juillet 2004,
     

Pour les voitures :

  • Essence : norme Euro 1 et inférieure ou une 1ère mise en circulation avant le 1er octobre 1997,
  • Diesel : norme Euro 3 et inférieure ou une 1ère mise en circulation avant le 1er janvier 2006,


Pour les véhicules utilitaires légers :

  • Essence : norme Euro 1 et inférieure ou une 1ère mise en circulation du VUL avant le 1er octobre 1997,
  • Diesel : norme Euro 3 et inférieure ou une 1ère mise en circulation du VUL avant le 1er janvier 2006,
     

Pour les poids lourds :

  • Essence : norme Euro 2 et inférieure ou une 1ère mise en circulation du PL avant le 1er octobre 2001,
  • Diesel : norme Euro 4 et inférieure ou une 1ère mise en circulation du PL avant le 1er octobre 2009.
4 et 5
La vignette Crit’Air est-elle indispensable ?
critair

Pour obtenir la vignette Crit'Air rendez-vous sur : www.certificat-air.gouv.fr
Attention aux sites frauduleux.

La vignette Crit’Air est obligatoire pour circuler dans la ZFE-m, même si le véhicule est électrique ou si vous avez une dérogation.
Si votre véhicule ne possède pas la vignette Crit’Air, vous n’êtes pas en règle et pouvez être verbalisé comme si votre véhicule n’était pas autorisé à circuler dans la ZFE-m.

Le montant est de 68€ pour les véhicules utilitaires légers et 135€ pour les poids lourds.

Toutefois, pendant quelque temps, les contrôles sont à visée pédagogique.

Quel périmètre au 1er septembre 2022 ?

À partir du 1er septembre 2022, le périmètre de la ZFE-m est délimité par 13 communes : Amfreville-la-Mi-Voie, Bihorel, Bois-Guillaume, Bonsecours, Darnétal, Déville lès Rouen, Notre-Dame-de-Bondeville, Grand Quevilly,  Mesnil-Esnard, Petit-Quevilly, Rouen, Saint-Léger du Bourg-Denis et Sotteville-lès-Rouen.

carte ZFE - 13 communes

Le périmètre de la ZFE-m peut faire l’objet de modification ultérieure.

Toutes les voies ouvertes à la circulation générale, y compris les voiries nationales et les très grandes artères métropolitaines, font partie intégrante de la ZFE-m à l’exception de :

  • La route de Dieppe (RD 927) de la limite communale entre Le Houlme et Notre-Dame-de-Bondeville jusqu’au P+R Schoelcher,
  • La route de Neufchâtel (RD 928) de la limite communale entre Isneauville et Bois-Guillaume jusqu’au P+R Rouges Terres,
  • La route de Paris (RD 6014) de la limite communale entre Franqueville-Saint-Pierre et Le Mesnil-Esnard jusqu’au P+R Haut-Hubert,
  • Des voies qui traversent deux communes : l’une fait partie intégrante de la ZFE-m, l’autre est exclue de la zone.
Si je n’habite pas la ZFE-m, suis-je concerné ?

Vous êtes concernés dès lors que vous vous rendez sur l’une des 13 communes constituant la ZFE-m avec un véhicule motorisé, ou simplement si vous traversez l’une de ces communes même sans vous y arrêter.

La ZFE-m s’applique dans 13 communes : Amfreville-la-Mi-Voie, Bihorel, Bois-Guillaume, Bonsecours, Darnétal, Déville-lès-Rouen, Grand-Quevilly, Le Mesnil-Esnard, Notre-Dame-de-Bondeville, Petit-Quevilly, Rouen, Saint-Léger-du-Bourg-Denis et Sotteville-lès-Rouen.

Au-delà de votre lieu de domicile, c’est donc le lieu de vos déplacements qui détermine si vous êtes concernés par la ZFE-m.

Le périmètre de la ZFE-m pourra-t-il évoluer ?

Après la ZFE-m du 1er septembre 2022, la Métropole ne souhaite pas étendre d’avantage le périmètre, sauf si une commune souhaitait intégrer le dispositif.
Concernant les véhicules Crit’Air 3, après vérification de l’impact de la qualité de l’air de la ZFE-m et sur injonction de l’État si les normes de qualité de l’air ne sont toujours pas respectées, la Métropole Rouen Normandie pourrait être contrainte de restreindre la circulation des véhicules de Crit’Air 3 à compter de 2025. C’est justement pour essayer d’éviter cette situation que la Métropole a choisi d’inclure dès maintenant les Crit’Air 4 et 5 dans le dispositif.

La Métropole accompagne dès à présent les propriétaires de véhicule de Crit’Air 3 dans une démarche de changement et d’acquisition de véhicule moins polluant.

Qu’en est-il des parking relais ?

Tous les parkings relais situés à l’extérieur de la ZFE-m sont accessibles par tous les véhicules légers quel que soit leurs vignettes Crit’Air.

À l’intérieur de la ZFE-m, 3 P+R restent accessibles à tous les véhicules :

  • P+R Schoelcher à Notre-Dame-de-Bondeville, si vous empruntez la route de Dieppe depuis le Houlme,
  • P+R Rouges Terres à Bois-Guillaume, si vous empruntez la route de Neufchâtel depuis Isneauville,
  • P+R Haut-Hubert au Mesnil-Esnard, si vous empruntez la route de Paris depuis Franqueville-Saint-Pierre.

Tous les autres P+R sont accessibles uniquement aux véhicules de vignette Crit’Air Vert, 1, 2 ou 3. L’accès aux P+R est gratuit pour tous les usagers du réseau Astuce (Tramway, TEOR, bus…) que vous soyez résidant métropolitain ou non. Certains parkings sont barrièrés pour éviter des usages autres que le rabattement vers le réseau ASTUCE.

La Métropole souhaite développer les parkings relais pour encourager le transfert modal. Outre l’amélioration des parkings relais existants, elle envisage d’agrandir certains parkings et d’en créer de nouveaux, afin d’offrir dans les prochaines années 1 000 à 1 500 places supplémentaires, en priorité à proximité de la ZFE-m.

Carte ZFE Mobilité avec les parkings relais

Pourquoi ce calendrier ?

La loi Climat et Résilience fixe l’échéance du 31 décembre 2024 pour une ZFE-m excluant les véhicules de Crit’Air 3, sauf si les normes de qualité de l’air sont respectées. Ces normes de qualité sont dites respectées si sur les 5 dernières années glissantes, les seuils (en moyenne annuelle) ont été respectés sur tous les capteurs pendant au moins 3 ans. Anticiper la ZFE-m nous permet d’augmenter nos chances de respecter ces seuils, et peut-être de maintenir une ZFE-m sans intégrer les Crit’Air 3, bien plus nombreux. Ainsi, la Métropole Rouen Normandie a choisi la mise en œuvre d’une ZFE-m pour les voitures de Crit’Air 5 et de Crit’Air 4, à compter du 1er septembre 2022, pour deux principales raisons :

  • La première, pour mettre en place une période de 6 mois dite « pédagogique ». En effet, il est important de laisser un peu de temps pour que chacun puisse se conformer à la mesure.
  • La seconde est de se donner une chance de restaurer la qualité de l’air pour éviter de devoir étendre la mesure aux véhicules en Crit’Air 3 au 1er janvier 2025. En effet, selon les données statistiques fournies par l’Etat, au 1er janvier 2021 :
    • Le Crit’Air 3 concerne 63 250 voitures et 6 600 véhicules utilitaires légers (soit 20,5 % des véhicules immatriculés sur le territoire de la Métropole)
    • Le Crit’Air 4 concerne 19 700 voitures et 3 000 véhicules utilitaires légers (soit 6,7 % des véhicules immatriculés sur le territoire de la Métropole)
    • Le Crit’Air 5 concerne 4 350 voitures et 1 000 véhicules utilitaires légers (soit 1,6 % des véhicules immatriculés sur le territoire de la Métropole)
    • Les véhicules non classés représentent 7 200 voitures et 1 100 véhicules utilitaires légers (soit 2,5 % des véhicules immatriculés sur le territoire de la Métropole)

Améliorer la qualité de l’air en interdisant dès maintenant les véhicules de vignette Crit’Air 4 et 5 permettra le cas échéant d’éviter un passage à la vignette 3 en 2025.

  • L’Etat n’a pas fourni les données statistiques au 1er janvier 2022. En fonction des projections, il a été estimé qu’au 1er janvier 2023, il y aurait encore (hors application de la ZFE-m) :
    • 14 000 voitures de Crit’Air 4,5 et non classées (soit 4,1 % des véhicules immatriculés sur le territoire de la Métropole)
    • 2 200 véhicules utilitaires légers de Crit’Air 4,5 et non classées (soit 0,6 % des véhicules immatriculés sur le territoire de la Métropole)
Pourquoi ce périmètre ? Pourquoi ces communes et pas d’autres ?

C’est dans les grandes villes, ou aux abords de celles-ci, que le taux de pollution de l’air est le plus néfaste pour la santé. Rouen et ses communes alentours n’échappent pas à cette règle.
Les études montrent que la qualité de l’air sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie est l’une des plus dégradées de France. Le trafic routier est une des principales causes de la détérioration de la qualité de l’air. Sa contribution à la dégradation de l’air que nous respirons est de plus en plus importante chaque année.

Le choix du périmètre résulte d’études menées par ATMO Normandie. Ainsi, les secteurs où les populations sont exposées à des concentrations d’oxydes d’azote au-delà des seuils réglementaires ont été identifiés ; ils se situent notamment le long d’axes routiers structurants. À cela s’ajoute l’obligation de la loi dite « Climat et Résilience » qui impose que 50 % de la population de la Métropole soit incluse dans la ZFE-m. Par ailleurs, pour une meilleure lisibilité, les territoires communaux doivent être pris en compte dans leur globalité.

Le périmètre de la ZFE-m a d’abord été instauré à Rouen intra-boulevard au 1er juillet 2021, puis a ensuite évolué aux 12 communes au 3 janvier 2022, mais uniquement pour les véhicules utilitaires et les poids lourds. Il passe à 13 communes au 1er septembre 2022, pour tous les véhicules Crit’Air 4 et 5.

D’autres métropoles en France sont-elles concernées ?

La mise en œuvre de la Zone à faibles émissions mobilités (ZFE-m) résulte d’une obligation issue de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités. En France, 10 territoires doivent déployer une ZFE-m. La Métropole Rouen Normandie fait partie des territoires ayant cette obligation comme pour Paris et le Grand Paris, Lyon, Grenoble, Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Strasbourg, Toulon et Toulouse.

Par ailleurs, toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants devront au 31 décembre 2024, déployer sur leurs territoires une ZFE-m. Dans la Région Normandie, les agglomérations de Caen et du Havre sont concernées par cette disposition.

Aides et alternatives
Quelles sont les aides ?

Pour modifier (Retrofit) ou pour changer de véhicule dès le niveau Crit’Air 3 (utilitaire léger, voiture ou scooter, moto et voiture sans permis) et évoluer vers un véhicule plus propre ou un vélo électrique ou encore un vélo cargo assisté ou non, les particuliers, les entreprises et les associations domiciliés dans une des 71 communes de la Métropole peuvent percevoir une aide financière. Pour les particuliers, cette aide de la Métropole peut aller jusqu’à 4 000 €, avec un bonus de +25% (soit 5 000 €) pour les habitants des communes localisées dans la ZFE-m.

L’aide financière de la Métropole est cumulable avec les aides de l’État (Bonus écologique et prime à la conversion). Pour les personnes éligibles à la prime à la conversion de l’État et qui résident ou travaillent dans une commune inscrite dans le périmètre de la ZFE-m et qui ont perçu une aide de la Métropole, l’État peut octroyer une aide supplémentaire : la surprime ZFE.

Le cumul des aides de l’État et de la Métropole est plafonné à 80% du montant d’achat du nouveau véhicule ou de la modification de votre véhicule.

Pour les personnes aux faibles revenus et ayant un besoin de mobilité lié au projet professionnel, la Métropole a mis en place un partenariat avec la société Club Mobilité qui accompagne les personnes, devant changer de véhicules, à obtenir un micro-crédit social et le paiement direct des aides (Métropole et Etat) aux garagistes.

Par ailleurs le Département de la Seine-Maritime a adopté un dispositif similaire à celui de la Métropole pour les seinomarins (hors Métropole Rouen Normandie) travaillant dans la ZFE-m. L’aide financière cumulable avec les aides de l’Etat peut atteindre 4 000 € en fonction des conditions de revenus du foyer fiscal.

A ce jour, le Département de l’Eure et la Région Normandie n’ont pas d’aides à destination des particuliers pour la conversion d’anciens véhicules.

Vaut-il mieux être dans la ZFE-m ou hors de la ZFE-m pour avoir des aides ?

Les aides de la Métropole Rouen Normandie peuvent vous accompagner dans le changement de véhicule jusqu’à 4000 euros selon votre revenu fiscal de référence (RFR) par part fiscale.

Si vous résidez dans l’une des 13 communes composant le territoire de la ZFE-m, le soutien financier de la Métropole sera majoré de 25%. Ainsi, l’aide financière de la Métropole peut donc atteindre 5 000 euros. Les aides sont donc plus élevées pour les résidents de la ZFE-m.
Si vous êtes domiciliés dans la Métropole mais en dehors du périmètre de la ZFE-m, vous ne pourrez pas bénéficier de cette majoration. L’aide financière maximale de la Métropole sera alors de 4 000 euros.

Jusqu’à quand bénéficier des aides proposées par la Métropole ?

Les règlements d’aide ont été adoptés pour une durée de 3 ans. Ainsi pour les particuliers, le dispositif est ouvert jusqu’en juin 2025 (6 mois pour déposer sa demande avec une date de facture limite au 31/12/2024) Le budget prévisionnel pour financer les aides aux particuliers est de 40 M€.

Pour les personnes morales, le dispositif d’aide s’arrêtera au 30 juin 2024 (+ 6 mois pour déposer son dossier).

Suis-je obligé de me tourner vers un véhicule électrique ?

Non, le passage à l’électrique n’est pas la seule alternative. En effet, la Métropole encourage le remplacement de véhicules anciens et polluants par des véhicules plus récents (électriques, hybrides, essence, GPL, GNV) ou des mobilités alternatives (vélo, transports en commun). Les véhicules de Crit’Air 2 et 3 peuvent encore circuler à l’intérieur de la ZFE-m. En effet, les voitures essence immatriculés entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 ou diesel depuis le 1er janvier 2011 sont Crit'Air 2, donc autorisées à la circulation sur le périmètre de la ZFE-m.

Les aides pourront être accordées non seulement pour l’achat d’un véhicule électrique, mais également pour acheter des véhicules thermiques, neufs ou d’occasion, tant que ceux-ci sont Crit’Air 1.

Quelles alternatives à la voiture ?

La Métropole Rouen Normandie met tout en œuvre pour faciliter l’accès des usagers aux services publics, aux communes et activités présentes dans le périmètre de la ZFE-m, notamment pour les plus vulnérables: aides à la conversion des véhicules, développement des transports en commun avec une évolution significative du réseau Astuce à partir du 29 août 2022, baisse des tarifs des abonnements mensuels et gel des tarifs 2022/2023 malgré l’inflation, financement et développement des dispositifs de covoiturage KLAXIT et Covoit’Ici, accès au vélo et autres mobilités douces avec les solutions de location LOVELO, de stationnement vélo sécurisé…

Exemptions, dérogations et contrôles
ZFE-m et handicap

Si vous possédez la carte européenne de stationnement pour personne handicapée ou la carte mobilité inclusion avec la mention stationnement (CMI-s), vos véhicules même anciens peuvent continuer à circuler dans toutes les ZFE-m françaises. En stationnement, vous laisserez votre carte visible par les forces de l’ordre.

Attention, votre véhicule doit être équipé de la vignette Crit’Air quel que soit le véhicule (sauf pour les véhicules non classés), sinon une verbalisation pour défaut de vignette est possible.

ZFE-m et véhicules de collection

Les véhicules de collection sont exemptés de la ZFE-m de la Métropole Rouen Normandie, sans limite de temps.

Seuls les véhicules munis d’un certificat d’immatriculation portant la mention COLLECTION sont exemptés.

Si votre véhicule a plus de 30 ans et qu’il n'est plus produit et dont ses caractéristiques techniques n'ont pas été modifiées, vous pouvez demander une carte grise « véhicule de collection » auprès de l’Agence nationale des titres sécurisés (https://ants.gouv.fr/). Pour cela, il faudra joindre à la demande une attestation établie soit par le constructeur ou son représentant en France, soit par la Fédération française des véhicules d'époque (FFVE). Le passage en véhicule de collection pour le véhicule de 30 ans n'est pas automatique.

Les exemptions et dérogations

Les dérogations mise en place sont de nature nationale ou locale. Ainsi, 3 niveaux d’exemptions et de dérogations sont mis en place :

  • Les exemptions permanentes,
  • Les exemptions temporaires à caractère général,
  • Les dérogations temporaires à caractère individuel.

Par exemple : 

  • Les véhicules de collection ont une exemption permanente locale,
  • Les véhicules utilisés par les titulaires de la carte mobilité inclusion avec la mention stationnement (CMI-s) ont une exemption permanente nationale,
  • Les scooters, motos, tricycles motorisés, voitures sans permis, quads (catégorie L) bénéficient d'un délai d'un an pour se mettre en règle, soit avant le 1er septembre 2023.

Pour les exemptions permanentes et temporaires, à ce jour, vous n’avez aucune démarche à effectuer par rapport à la ZFE-m. Votre certificat d’immatriculation (pour les véhicules de collection, les deux roues motorisés) et vos autorisations (carte de marchands ambulants, occupation du domaine public, carte mobilité inclusion - stationnement …) suffisent et doivent être présentés lors des contrôles par les forces de l’ordre. Il vous est conseillé de vous munir de l’arrêté téléchargeable suivant.

Seuls les véhicules indiqués dans l’arrêté peuvent faire l’objet d’une dérogation. Les demandes de dérogations non prévues ne pourront pas être accordées. Il n’existe pas de dérogations exceptionnelles.

Les services de la Métropole sont dans l’attente des préconisations techniques de l’Etat pour la mise en place de contrôles automatisés. Lorsque ce sera le cas, il faudra inscrire les véhicules sur un site que la Métropole va créer spécifiquement. Pour l’heure, aucune démarche n’est à engager, la Métropole communiquera en temps voulu sur ce sujet.

Comment vont se dérouler les contrôles ?

La Métropole a demandé à ce qu’il y ait une période pédagogique jusqu’au 1er mars 2023. Ainsi, lors d’éventuels contrôles, l’information et la pédagogie seront privilégiées.

Par la suite, une verbalisation sera possible : 68 € pour les véhicules légers et 135 € pour les poids lourds. Il ne peut y avoir qu’une seule verbalisation par jour même en cas de contrôles multiples.

Qualité de l’air et santé
Pourquoi mettre en place une ZFE-m ?

La loi impose règlementairement à la Métropole Rouen Normandie de mettre en place une zone à faibles émissions mobilités (ZFE-m) car les normes de qualité de l’air ambiant ne sont pas respectées pour certains polluants (oxydes d’azote notamment) dont la principale source est le trafic routier. La part du transport dans la pollution de l’air ambiant est de plus en plus prépondérante. L'exposition aux oxydes d'azote peut détériorer la condition respiratoire, notamment en favorisant une hyperréactivité des bronches chez les asthmatiques et une augmentation de la sensibilité des bronches aux infections microbiennes chez les enfants ... L’impact sanitaire dû à une mauvaise qualité de l’air est donc très important. Il est estimé à 2 600 décès prématurés en Normandie chaque année à cause de cette mauvaise qualité de l’air.
La mise en place d’une ZFE-m répond à des préoccupations de santé publique.

Depuis quand la Métropole Rouen Normandie travaille-t-elle à la mise en place d’une ZFE-m ?
Le Président Frédéric SANCHEZ a signé, le 8 octobre 2018, l’engagement national « Lutte pour la qualité de l’air : le Gouvernement et 15 territoires s’engagent ensemble pour le déploiement de Zones à Faibles Émissions d’ici fin 2020 ». Il y a eu plusieurs délibérations préalables concernant des études sur la ZCR : Zone de Circulation Restreinte, notamment dans le cadre du programme d’étude « Villes Respirables en 5 ans ». « ZCR » est l’ancien nom des ZFE-m.
La première délibération estampillée ZFE-m date du 14/12/2020. La 1ère ZFE-m a été déployée le 1er juillet 2021. Il y a eu plusieurs phases d’échanges avec le public, notamment via le site JeParticipe.

Quels impacts sur la qualité de l’air ?

ATMO Normandie a évalué que la ZFE-m concernant les véhicules de Crit’Air 4, 5 et non classés va permettre, par rapport à la situation de référence fixée à 2017, de réduire la pollution émise par le trafic routier en :

  • Dioxyde d’azote - NO2, de l’ordre de 34 % (soit 144 tonnes / an),
  • Poussières – PM10, de l’ordre de 14 % (soit 20 tonnes / an),
  • Poussières – PM2,5, de l’ordre de 23 % (soit 21 tonnes / an),

Outre l’effet propre à la ZFE-m, cela permet de conforter les hypothèses de renouvellement structurel du parc routier.

Ainsi, quasiment toutes les personnes habitant aux abords directs des voiries très fréquentées pourraient ne plus être exposées à des niveaux de pollution liée aux dioxydes d’azote (NO2), supérieurs aux seuils réglementaires.

Pic de pollution et ZFE-m

La Zone à Faibles Émissions mobilité (ZFE-m) est en place toute l’année pour améliorer la qualité de notre air au quotidien. Cependant, malgré les différentes mesures, en fonction des conditions météorologiques, il peut y avoir des pics de pollution. Dans ce cas, le Préfet peut prendre des mesures complémentaires, telle que la mise en place d’une Zone à Circulation Différenciée (ZCD). Celle-ci consiste à interdire la circulation de véhicules en fonction des vignettes Crit’Air, dans une zone définie, jusqu’à la fin de l’épisode de pollution. Le Préfet prend dans ce cas un arrêté spécifique qui définit le périmètre, la date de mise en application effective et le niveau d’exigence retenu.

Carte des axes routiers exclus du périmètre de la ZFE-m

En rouge, les communes concernées par la ZFE-m
En vert, les axes routiers exclus de la ZFE-m

  accessible à tous les véhicules
  accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

 

Gare d'Elbeuf-Saint-Aubin

P+R accessible à tous les véhicules

Gare de Oissel

P+R accessible à tous les véhicules

Zénith

P+R accessible à tous les véhicules

Maison des Amicales-Georges Braque

P+R accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

Haut Hubert

P+R accessible à tous les véhicules

Barreau Malot

P+R accessible à tous les véhicules

Basilique Bonsecours

P+R accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

François Truffaut

P+R accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

Pont d'Eauplet

P+R accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

2 Rivières

P+R accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

Prat-Canteleu

P+R accessible à tous les véhicules

Boulingrin

P+R accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

Mont-Riboudet

P+R accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

Fond du Val

P+R accessible aux véhicules disposant de la vignette Crit’air 0-1-2-3

Yainville

P+R accessible à tous les véhicules

Colbert

P+R accessible à tous les véhicules

Maulévrier

P+R accessible à tous les véhicules

Rouges Terres

P+R accessible à tous les véhicules

Demi Lune

P+R accessible à tous les véhicules

Victor Schoelcher-Notre-Dame-de-Bondeville

P+R accessible à tous les véhicules

Plaine de la Ronce

P+R accessible à tous les véhicules

Gare de Malaunay-Le Houlme

P+R accessible à tous les véhicules

Route de Dieppe

Rue Gustave Flaubert

Route des Docks

Rue Sergent Boutard

Côte de la Valette

Allée des Tilleuls

Route de Maromme

Rue de l'Avenir

Route de Dieppe

Route de Dieppe

Rue du Moulin à Poudre

Sente aux Loups

Rue de la Clérette

Rue des Pélissiers

Chemin des Grosses Pierres

Rue de la Valette

Rue Samuel Lecoeur

Chemin de Croisset

Rue des Voûtes

Rue du Coteau

Rue Raffetot

Cavée Saint Gervais

Rue Coquerel

Rue Saint-Maur

Rue de la Corderie

Rue Malatiré

Rue Vigné

Chemin de Clères

Côte Pierreuse

Rue des Chasses

Route de Neufchâtel

Chemin de la Fôret Verte

Rue Herbeuse

Avenue du Mesnil Gremichon

Rue de la Sente aux Bœufs

Rue de la Table de Pierre

Route de Paris

Rue Emile Kahn

Rue de Stockholm

Rue Marx Dormoy

Rue du Docteur Gallouen

Avenue des Canadiens

 

Vignette Critair'

critair

 

Pour obtenir la vignette Crit'Air rendez-vous sur :
www.certificat-air.gouv.fr