Des œuvres du Centre Pompidou dans les musées métropolitains

  • Publié le 25/08/2021 - 14:50
Nouvelle convention entre le Centre Pompidou et les musées métropolitains

Une nouvelle convention est en préparation entre entre le Centre Pompidou et la Réunion des Musées Métropolitains.

Elle s’ancre autour d’une disposition sans précédent : des espaces seront aménagés au sein des musées de la Métropole Rouen Normandie pour héberger en continu plusieurs des chefs-d’œuvre du Centre Pompidou notamment lors de sa fermeture pour travaux après 2023. Pour Sylvain Amic, directeur des musées : « Ces espaces dédiés permettront aux collections nationales de rester accessibles pendant les travaux, et de poursuivre les missions de diffusion, de médiation et de recherche à partir des musées métropolitains. » Fait notable : cette présentation bénéficiera de la gratuité universelle en vigueur dans les musées de la Métropole.

En novembre 2017, la Métropole Rouen Normandie signait la première convention liant le Centre Pompidou à une collectivité territoriale. Elle a permis de mettre en place une offre culturelle inédite explorant les liens de ce territoire avec la modernité. Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Métropole Rouen Normandie a accueilli à Rouen Laurent Le Bon, le président du Centre Pompidou (photo), vendredi 20 août 2021. Ils saluent ensemble ce bilan et s’accordent pour intensifier leur coopération, notamment en perspective des travaux de rénovation du Centre Pompidou et des projets de développement culturel de la Métropole.

Que verra-t-on à Rouen ? Des œuvres qui résonnent directement avec les grandes figures rouennaises, comme Marcel Duchamp, mais aussi des expositions conçues sur des thématiques actuelles comme la place des femmes dans la création, la relation au vivant, à l’histoire, avec une ouverture affirmée sur la diversité des mondes et le croisement des arts. Quelques noms circulent : Sonia Delaunay et Robert Delaunay, Sophie Taeuber-Arp, Jean Arp, Louise Bourgeois, Annette Messager, Christian Boltanski, Mona Hatoum, Subodh Gupta... en avant-première, une exposition Sheila Hicks est attendue en 2022 au Musée industriel Corderie Vallois.

En trois ans et quatre expositions, "Gonzalez/Picasso, Une amitié de fer" en 2017, "ABCDUCHAMP" en 2018, "Braque, Miro, Calder, Nelson. Varengeville, un atelier sur les falaises" et "Arts et cinéma" en 2019, pas moins de 85 prêts exceptionnels ont permis de révéler que certaines des plus belles pages de la Modernité ont été écrites en Normandie. Fort de ce bilan, deux visions se rejoignent : pour Laurent le Bon, « Le déploiement des collections nationales en région est une priorité pour le Centre Pompidou. La qualité du travail mené par la Réunion des Musées Métropolitains et la réception des publics étant particulièrement remarquables, nous sommes prêts à franchir un nouveau cap dans notre relation pour les années à venir. » Pour Nicolas Mayer-Rossignol : « Grâce à cet accord, les habitants de la Métropole ont eu accès ces dernières années aux plus grands artistes du XXe siècle. Nous allons poursuivre et amplifier cette politique culturelle dans le cadre de la candidature de Rouen au titre de Capitale européenne de la culture en 2028. »

Du partenariat entre le Centre Pompidou et la Réunion des Musées Métropolitains découlent également des propositions pour la médiation telles qu’une expérience partagée d’offres hors-les-murs : la « Fabrique mobile » du Centre Pompidou ; une offre de médiation dans le cadre du futur Centre de conservation de la RMM (arts et métiers ; arts et technologies ; arts et matériaux) ; une offre pour la petite enfance et enfin une formation de personnels avec l’École pro du Centre Pompidou.