Bandeau général

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :
09/09/2015

Visite de chantiers sur le plateau est

visite chantier ymare saint aubin
Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie, s’est rendu mardi 8 septembre sur deux chantiers de voirie et espace public situés sur les communes de Saint-Aubin-Celloville et Ymare.

 

La Métropole réalise actuellement des travaux de réfection de chaussée et la création d’un cheminement piéton sur les deux communes du plateau Est.

À Saint Aubin Celloville, au niveau de la route RD91, la Métropole a décidé de sécuriser 180 mètres de voie en créant pendant l’été un cheminement piéton en sable. Ce passage relie le lotissement  Sellonis à un trottoir existant, permettant ainsi aux familles et enfants de se rendre en toute sécurité à l’école de la commune.

La Métropole a également posé des plots en rondins de bois pour éviter que les voitures ne stationnent à cet endroit. Ils permettent aussi la protection des piétons sur cette route très fréquentée à l’entrée de la ville. Le coût de ces travaux pour la Métropole Rouen Normandie s’élève à plus de 20 000 euros TTC.

À Ymare, la rue de l’Église est une route empruntée par de nombreux automobilistes car elle se situe à l’entrée de la ville et dessert le groupe scolaire communal. Pour assurer le confort et la sécurité de cette voie longue de 800 mètres, la Métropole refait actuellement la chaussée en posant un enrobé sur la rue mais également sur les trottoirs et le parking servant de stationnement pour les résidents du secteur. La Métropole finance la totalité des travaux pour un montant de 100.000 euros TTC. La fin du chantier travaux est prévue pour la fin du mois de septembre.

Ces deux chantiers font partie des 10.000 interventions réalisées ou en cours, pour un montant de 10 millions d’euros, engagés par la Métropole depuis sa prise de compétence voirie et espace public en janvier 2015. Ils ont été programmés avec les communes en fonction de leurs priorités dans le cadre des orientations 2015 de la Métropole, préfigurant la méthode utilisée pour construire, avec elles, le Plan Pluriannuel d’Investissements de la Métropole jusqu’en 2020.