Bandeau général

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :
31/01/2017

Rachid Taha

Le « pionnier du rock’'n’'raï » est en concert le 8 février à l'’espace Mitterrand de Canteleu.

 

Quels sont vos projets ?

Je travaille sur un nouvel album qui est en cours d’enregistrement, avec Nick Cave et d’autres… mais surprise !

 

On vous a assez peu vu ces dernières années.

Je mène une carrière qui n’a jamais cessé. Le métier n’est plus le même, tout a changé, les ventes de disques qui se réduisent, les concerts qui se raréfient, et aussi les difficultés avec les maisons de disques… Mais je continue à donner des concerts, parfois solo, parfois en collaboration, avec La Caravane passe par exemple. J’ai aussi écrit un livre et je compose régulièrement des musiques de film.

 

 

Vous avez aussi travaillé avec Rodolphe Burger, un grand explorateur du rock français ?

Oui, c’est le Couscous clan. Nous avons donné quelques concerts, notamment à la fin de l’année dernière à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, et nous continuons de travailler ensemble. Vous le verrez cette année.

 

Côté musical, on peut citer des noms comme Kurt Cobain, Presley, Lennon, Oum Kalsoum, Mick Jones, Brian Eno…

Des gens qui nous font rêver, des références. Mais vous auriez aussi pu citer Bashung qu’il ne faut pas oublier et, dans un autre genre, Moebius qui lui aussi fait rêver.

 

Vous parlez de musiques de film… le cinéma compte beaucoup pour vous ?

Oui, j’adore le cinéma, Hollywood, Bollywood, les westerns… et même les westerns spaghettis.

 

Vous avez un engagement très fort contre la xénophobie…

Actuellement, je pense à mes frères, mes soeurs qui se noient dans la Méditerranée. Nous sommes tous des nomades.

 

Quel programme pour votre concert à Canteleu ?

Je vous emmène sur mon tapis volant, avec le guitariste d’Alain Bashung… ça va vous plaire.

 

Dites-nous

Raï ou Chaâbi ?

Shampoing !

 

Rock ou punk ?

Les deux, mais plutôt Sid Vicious.

 

Musique ou cinéma ?

John Ford et le compositeur de ses musiques de film.