Le Zénith

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :

Le projet architectural du Zénith

Avec sa forme elliptique, légèrement asymétrique et hérissée de 3 mâts haubanés, le Zénith est considéré comme une des œuvres majeures de l’architecture contemporaine dans l’agglomération.

Le Zénith fait la part belle aux matériaux bruts, mettant en valeur les éléments structurels : parois de béton, choisi pour ses qualités de structure et d’absorption acoustique, charpente d’acier, brillance du bardage métallique… Ces mâts répartissent la charge du toit sur les parois du bâtiment. Au-delà de leur fonction dans la structure du bâtiment, ils ajoutent indéniablement une touche esthétique et symbolique à ce "navire amiral du spectacle vivant".

L’architecte Bernard Tschumi

Architecte de renom, lauréat de nombreux concours internationaux, théoricien et enseignant, Bernard Tschumi est, aux côtés de Peter Eisenman et Rem Koolhas, un architecte du mouvement appelé déconstructivisme. Ce mouvement regroupe de nombreux architectes contemporains dont les travaux mélangent à doses variables réalités et concepts, sémiologie et nouvelles technologies, informatiques et prouesses esthétiques.

Une distinction pour le Zénith : Bernard Tschumi s’est vu décerner le prix de l’American Institute of Architecture pour le projet du Zénith dans l’agglomération rouennaise.

Principales étapes

  • Janvier 1997 : La décision de moderniser le Parc des Expositions et de construire une salle de spectacles de grande capacité est prise.
  • Septembre 1997 : Lancement d’un concours d’architectes
  • Mars 1998 : Bernard Tschumi (B.T.A), lauréat du concours de maîtrise d’oeuvre.
  • Mai 1999 : Obtention du label Zénith par le Ministère de la Culture.
  • Décembre 1999 : Début des travaux.
  • Mars 2000 : Pose de la première pierre.
  • 23 février 2001 : Inauguration

Le coût de construction est de 17,5 M€ HT.

Partenaires :

  • la CREA : 7,3 M €
  • la Communauté Européenne : 2,3 M €
  • l’Etat (Ministère de la Culture) : 2,6 M €
  • la Région Haute-Normandie : 3 M €
  • le Département de la Seine-Maritime : 2,3 M €