Bandeau général

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :
20/04/2017

Dernières semaines pour l’expo Hector Malot

Il ne vous reste plus que quelques semaines pour découvrir une exposition très riche sur l’œuvre d’Hector Malot autour de quatre romans évoquant la Normandie à la Fabrique des savoirs.
 
Plus d’un siècle après sa mort, les livres d’Hector Malot constituent un précieux outil de compréhension du territoire, mais aussi, et surtout, une source de plaisir et de découverte pour les lecteurs. Articulée autour de quatre romans – Baccara, Complices, Un curé de province et Souvenirs d’un blessé - évoquant chacun à leur manière la Normandie, l’exposition s’attache à faire redécouvrir l’œuvre de ce romancier.
 
Baccara : Elbeuf, la grande industrie, l’argent et la passion du jeu
Source littéraire de premier ordre pour la connaissance de l’histoire d’Elbeuf et de son industrie, Baccara offre un portrait saisissant de la ville à la fin du XIXe siècle, sans craindre d’évoquer les questions religieuses et économiques qui secouent alors la société et tout en dressant le portrait complexe d’un homme acculé par son devoir.
 
Complices : Oissel et Rouen, l’amour et la justice
Souvent considéré comme un des premiers romans policiers de la littérature française, Complices, paru en 1892, offre également au lecteur un beau portrait de femme, une vision cruelle des élites locales et une description ironique du fonctionnement de la justice. La boucle de la Seine, la forêt d’Oissel et la ville de Rouen y jouent un rôle primordial, leur évocation permettant encore un rôle indéniable dans le plaisir du lecteur qui découvre cette œuvre étonnante.
 
Un curé de province : Bonsecours, la religion
Située dans une commune imaginaire, Un curé de province, paru en 1872, relate de manière à peine voilée la construction de la basilique de Bonsecours, vaste église néo-gothique surplombant la Seine près de Rouen. A travers l’évocation d’un énergique curé bâtisseur et le récit d’un chantier aussi spectaculaire que compliqué, Malot déploie à travers ses yeux de romancier plutôt anticlérical une vision savoureuse du fait religieux en Normandie au XIXe siècle.
 
Souvenirs d’un blessé : la Normandie, la guerre
Le récit de Malot est ici confronté à une riche iconographie et à des représentations très concrètes de la guerre de 1870, scènes de combats et de désastres, dont les conséquences en Normandie furent très rudes, soulignant le rôle de témoin qu’endosse l’écrivain.
 
En marge de l’exposition, Le Mag a rencontré l’arrière-arrière-petite-fille d’Hector Malot. Elle livre son regard sur l’homme et l’auteur local. Retrouvez cet article ici.
 
Fabrique des savoirs, Elbeuf, jusqu’au dimanche 21 mai, du mardi au dimanche de 14h à 18h, www.musees-rouen-normandie.fr