Bandeau général

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :
20/04/2012

Concours d'éloquence : la jeunesse plaide

Le concours d'éloquence : la jeunesse plaide
 
« Pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village », dit un proverbe africain. Des mots sur lesquels les 16 finalistes du concours d’éloquence de la CREA — ils étaient 66 lors des présélections — ont dû disserter devant un jury de 12 personnalités*, mercredi 18 avril à h2o. Arguments affutés et discours accrocheur en tête, les candidats, tous élèves en seconde dans un des lycées de la CREA, ont, pendant près de huit minutes chacun, proposé des interventions remarquables. Enthousiastes, déterminés, audacieux parfois !
 
Certains ont choisi de se pencher sur la stricte question de l’éducation. D’autres se sont lancés dans une comparaison entre le « village français » et le « village africain ». Certains ont évoqué l’importance de la différence. « Parfois, c’est l’étranger qui peut nous faire grandir », a avancé l’un des candidats. D’autres, révoltés, se sont insurgés contre « le village », la société, que les adultes leur proposent.
 
Le public, lui, était tout ouïe, ébahi par les performances des candidats. « C’est un bel exercice », chuchotaient des spectateurs entre deux discours. Un bel exercice qui offre la possibilité aux lycéens de s’exprimer à l’oral et en public, fait rare à leur âge, et de travailler sur leurs intonations, le vocabulaire employé, l’expression. Autant de qualités qui donnent de la force aux idées et qui leur seront utiles lors de rendez-vous professionnels.
 
Après délibération, le jury a sélectionné quatre lauréats, pour leur « talent, leur finesse d’esprit et leur générosité » : Alexane Heredia du lycée des Bruyères, Maxime Prunier du lycée Jeanne-d’Arc, Myriam Assou-Vaudry du lycée Corneille et Maria Cheik du lycée des Bruyères. Des lauréats qui repartent avec de nombreux cadeaux des partenaires et un prix de 2500 euros pour leur établissement permettant à celui-ci de s’équiper d’un outil podcast. Des lauréats qui ressortent de cette expérience grandis, comme l’ensemble des candidats. « Tout le monde a gagné… »
 
 
* Laurent Fabius, président de la CREA ; Philippe Thénot, délégué académique à l'action culturelle; Muriel Toscani, conseillère régionale déléguée aux actions éducatives ; Elisabeth Macocco, directrice du Centre dramatique régional de Haute-Normandie / Théâtre des 2 rives ; Jean Maurice, professeur des Universités (lettres modernes) ; Delphine Fossa-Gaillardon, chargée de la promotion et des partenariats à Paris-Normandie ; Marc Absire, bâtonnier de l’Ordre des avocats de Rouen ; Catherine Dewitt, artiste ; David Lamiray, vice-président de la CREA chargé de la vie étudiante ; Dominique Desaix, proviseur du lycée Camille Saint-Saëns ; André Sarrazin, délégué régional du groupe La Poste ; Stéphanie Couture, chargée de communication à Nutriset.