Bandeau général

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :

Jeanne(s)

« Comment vous parlaient vos voix ? Lui avait-on demandé quand elle était vivante. - Elles me disaient : Va fille au grand cœur... Ce pauvre cœur qui avait battu pour la France comme jamais cœur ne battit, on le retrouva dans les cendres, que le bourreau ne put ou n'osa ranimer. Et l'on décidade le jeter à la Seine, afin que nul n'en fît des reliques. [...]. Alors naquit la légende... » André Malraux, 31 mai 1964

Une héroïne sans portrait et pourtant aux mille visages. Il est étonnant de voir combien le personnage de Jeanne d'Arc a engendré de représentations, alors qu'il n'existe aucun dessin, ni gravure d'elle. Et si au fil du temps elle a revêtu tellement d'apparences, c'est parce qu'elle symbolise à elle seule un idéal que chacun peut s'approprier.

Une cathédrale embrasée ; des cartes à jouer qui forment un champ de bataille ; Jeanne d'Arc prend des coups et la façade revêt son armure... Le final offre une lecture universelle du message d'une Jeanne enfin incarnée par des visages d'ici et d'ailleurs, de femmes d'aujourd'hui, filmées dans l'agglomération et intégrées dans le spectacle.