Bandeau général

VOS SERVICES EN 1 CLIC

Vous êtes ici :
13/04/2011

Beaux parleurs à la barre

les membres
La Finale du premier concours d’éloquence organisé par la CREA s’est tenue ce mercredi 13 avril 2011 dans un lieu dédié à l’éloquence : la salle des Assises du palais de Justice de Rouen. Les 12 finalistes, sélectionnés parmi 43 candidats en classe de seconde dans les lycées de la CREA, disposent chacun de 6 à 8 minutes pour s’exprimer sur une citation de Daniel Pennac : « La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens ».
 
La solennité de la pièce en impose aux candidats : ils s’avancent, l’un après l’autre, à travers la salle, au devant des onze membres du jury présidé par Laurent Fabius. Les jeunes participants – 15 ans en moyenne – font preuve d’une diction plus ou moins fluide, hésitent parfois, trébuchent sur des mots, mais toujours avec une fougue et une verve rafraîchissantes. Juste à côté dans la salle des pas perdus, les jeunes compétiteurs répètent leur texte en attendant leur tour. Les approches sont très différentes : certains se lancent dans une véritable dissertation avec annonce de plan, développement et conclusion ; d’autres choisissent un angle d’attaque plus personnel, s’appuient sur leurs lectures préférées, parlent du livre en tant qu’objet. Certains lycéens font même sourire les membres du jury, en évoquant par exemple les héros du Seigneur des Anneaux.
 
lauréate_et_groupe
Alice Slave prix spécial du jury et Ahmed Makchadi
 
Les finalistes repartent tous avec des cadeaux : des places de cinéma, de concert au 106, un abonnement d’un an à Paris-Normandie et de nombreux autres prix offerts par le rectorat, la région, Paris-Normandie et le Barreau de Rouen. Après délibération, le jury donne son palmarès : Alice Slave, du lycée Jean-Paul II, Carole Guilbert, du lycée Pierre-Corneille et Ahmed Makchadi, de l’Ecole Industrielle de Rouen, reçoivent chacun un trophée, un prix de 500€, un an d’abonnement aux transports en commun de la CREA, un abonnement au Théâtre des Deux Rives entre autres, mais leur victoire est aussi celle de leur établissement puisque les lycées des lauréats remportent chacun 2500€ d’équipements à visée pédagogique. 
 

Carole

Carole Guilbert, lauréate du concours

« Ma mère avait vu dans les pages de CREA le Mag l’article présentant le concours. Elle m’en a donc fait part en me conseillant d’y participer, tout comme mon professeur de français. A partir de là, j’ai pris beaucoup de temps à rédiger le texte que j’allais présenter et au bout du compte, j’en étais satisfaite et c’est ce qui compte le plus. Je trouve qu’il s’agit d’une très bonne expérience aussi bien sur le plan personnel que sur le plan scolaire, un bon exercice pour l’oral du baccalauréat. Ce concours m’a permis d’avoir le champ libre pour m’exprimer sur un sujet que j’ai trouvé intéressant et plus facile à traiter que le premier (ndlr : la sélection des 12 finalistes a eu lieu en mars dernier). Ce qui m’a le plus impressionnée dans cette cérémonie, c’est lorsqu’on m’a appelée à rejoindre le pupitre. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé ce qui m’attendait... Si l’occasion se présente une nouvelle fois, je recommence l’expérience sans hésiter. » 
 
Membres du Jury :
Laurent Fabius, Président de la CREA
Marie-Danièle Campion, Recteur de l’Académie de Rouen
Isabelle Lescanne, Directrice générale de Nutriset
David Lamiray, Vice-Président de la CREA
Elisabeth Maccoco, Directrice du Théâtre des Deux Rives
Jean Maurice, Professeur des Universités
Gérard Marie, représentant la direction générale de Paris Normandie
Marc Absire, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Rouen
Laurent Dehors, Musicien rouennais
Serge Aubé, Proviseur du lycée Blaise Pascal
Hélène SEGURA (élue), représentante de la Région.